L’appel des chikhate

Adulées, sublimées et puis mal jugées… les chikhate, ces chanteuses porteuses de joie et de spleen, n’ont cessé depuis leur première aïta de fasciner le public et d’exalter les imaginaires. Par leur voix blessées et tendres à la fois, par leurs paroles sages et profondes, mais aussi par leur engagement et leur force de caractère, ces artistes pas comme les autres n’ont jamais cessé de faire parler d’elles. L’Institut français de Casablanca, fraîchement rénové, a choisi de démarrer en beauté sa nouvelle saison culturelle en proposant «L’appel des chikhate». Un événement pluridisciplinaire, dont le thème est complètement dédié à cet art, à ses femmes et ses hommes. La Fabrique culturelle des abattoirs de Casablancavibrera ainsi, le 19 et 20 décembre, aux rythmes de la aïta dans toutes ses représentations.



Laisser un commentaire